Accueil / Mesurer le monde (3) : un calendrier cosmique

Mesurer le monde (3) : un calendrier cosmique

Mesurer le temps

Dans le Système International, l’unité pour mesurer les durées est la seconde.

Le grand récit des sciences

On peut composer un grand récit à partir des différentes sciences (physique, chimie, astronomie, paléontologie, sciences de la vie…). Un récit global qui s’étend sur 13.8 milliards d’années (13,8 x 10années).

Un calendrier cosmique

C’est une durée vertigineuse difficile à imaginer. Pour mieux l’appréhender, rapportons-la aux 12 mois d’une année terrestre, en une sorte de calendrier cosmique. Chaque seconde y représentera alors 438 ans :

Le calendrier cosmique : mesurer l’histoire de l’univers sur une année

Dans ce calendrier :

  • Du 2 au 3 janvier, les premières étoiles se forment ;
  • A partir du 10 janvier, c’est au tour des galaxies. Il faut attendre le 16 mars pour voir la nôtre se former ;
  • En son sein, notre système solaire arrive… le 2 septembre!
  • La vie unicellulaire se développe une semaine plus tard, dès le 9 septembre ;
  • Ensuite, deux mois plus tard, début novembre, on a les première traces d’organismes pluricellulaires ;

Décembre

  • Le 14 décembre, c’est l’explosion cambrienne. Tous les modèles corporels encore existants aujourd’hui apparaissent en une dizaine d’heures, et bien d’autres qui ont disparu depuis ;
  • Le 20, les première plantes s’attaquent à la terre ferme, suivies le lendemain par les insectes ;
  • Le 25 voit le début du règne des dinosaures, qui se terminera le 30 ;
  • Le 31 décembre vers 19h30, les premiers hominidés, vers 21h, les australopithèques ;

Et nous?

  • Sapiens n’apparaît qu’à un quart d’heure de la fin de l’année, vers 23h45. Un tout petit quart d’heure qui contient toute l’histoire de l’homme moderne. Il est 23h59 et trente secondes quand il invente l’agriculture. L’origine du calendrier chrétien se situe à 23h59’55. La chute de l’Empire Romain, les 1000 ans du Moyen-Age européen, les empires musulmans successifs, les empires coloniaux européens, les 2 révolutions industrielles, les deux guerres mondiales et le satellite Spoutnik tiennent dans les 5 dernières secondes de l’univers.

Aller plus loin

Michel Serres

Michel Serres résumait le Grand Récit qu’on peut composer à partir des différentes sciences sur France Culture en 2016 : France Culture – La méthode scientifique, 29 septembre 2016 :

Carl Sagan

Le calendrier cosmique est une invention de l’astrophysicien et vulgarisateur Carl Sagan, pour la série : « Cosmos » première du nom en 1980, avec la musique de Vangelis (Cosmos : a Personal Voyage). Ce calendrier est présenté ci-dessous par le Youtubeur Ballade Mentale :

Neil de Grasse Tyson

L’astrophysicien Neil de Grasse Tyson a repris la métaphore du calendrier cosmique de son mentor, comme fil conducteur de la série « Cosmos » deuxième du nom en 2014 (Cosmos : une odyssée à travers l’univers). Ci-dessous, épisode 1, à partir de 27’00) :

Une troisième saison de Cosmos, nommée “Nouveaux mondes” est actuellement en préparation et prévue pour 2020 :

Lisez aussi :

2 commentaires sur “Mesurer le monde (3) : un calendrier cosmique”

  1. Retour de ping : Mesurer le monde (2) : les puissances de 10 - Infodocbib

  2. Retour de ping : Mesurer le monde (1) : espace, temps et plus encore - Infodocbib.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *