Accueil / Laptops, laptops everywhere (1)

Laptops, laptops everywhere (1)

Dans le précédent billet, je relayais l’impression d’un fossé grandissant entre bibliothécaires hybrides et bibliothécaires « classiques », que ressent une partie de la profession.
Je pense surtout qu’il y a un fossé grandissant entre un grand nombre de bibliothèques et le reste du monde. La baisse de fréquentation serait liée à « l’évolution des usages » lit-on partout. Ces « nouveaux usages » sont devenus un mot-valise, tout comme les TIC. Il faudrait, entends-t-on dans les réunions,  que les bibliothèques intègrent cette évolution des usages à leurs pratiques. Le mot-valise est pratique, on sous-entend que tout le monde sait de quoi on parle, inutile de détailler. Pourtant dans les faits, dans bien des endroits, le coeur de métier semble rester le catalogage, le rangement des rayonnages et l’accueil du public, douchette à la main. Il y a même des bénévoles qui trouvent normal de bouquiner pendant les « permanences ».

Où sont donc les nouveaux usages? Tout le monde sait-il vraiment de quoi on parle en réunion quand on évoque ces derniers? Voici quelques photos prises pendant mes congés qui reflètent l’évolution réelle des usages (cliquez sur les vignettes pour agrandir).

Un monastère troglodytique en Cappadoce. Les gens prennent beaucoup de temps pour les photos. Les appareils sont de plus en plus sophistiqués et, à part certains professionnels, plus personne n’utilise l’argentique. Même les smartphones permettent de réaliser des photos de vacances acceptables. Est-ce qu’on est dans un cybercafé? Un espace publique numérique? Une BU? Un indice : je n’irais pas écrire mes cartes postales dans ces endroits. Ceci est un Hotel à Istanbul, une auberge de jeunesse. Plutôt que d’écrire des mails, les gens mettent leurs photos en ligne au fur et à mesure, restent en contact permanent avec leurs amis sur Facebook, même en vacances. « Offre spéciale : Vous aimeriez avoir un ordinateur portable? Louez-en un ici! Pour 10 euros, et un dépôt de garantie de 100€, vous en avez un pour la journée (24 heures) » « Wifi libre : Pour utiliser Internet : Identifiant : MHH cisco, mot de passe : freewifi » Une offre dans les bibliothèques du futur? Non. Une auberge de jeunesse à Moscou. Aujourd’hui Et pour les attardés comme moi qui ne se déplacent pas encore partout avec leur Laptop? Pas de souci, les auberges fournissent aussi des ordinateurs fixes, gratuitement (Avec des chambres à 11€, on peut à peine dire que les ordinateurs sont compris dans le prix).Si on veut profiter du beau temps, on peut sortir de l’hôtel et surfer dans les parcs d’Istanbul, à toute heure! Et pas besoin de clé 3G! Le soir, on joue toujours de la guitare, mais plus au coin du feu. L’ordinateur fourni paroles, partitions et accompagnement. Du Karaoké instrumental en somme. Chez des amis à Saint-Petersbourg. On échange nos photos, nos adresses Facebook, et pour les plus préhistoriques comme moi, nos adresses e-mail. On écoute les musiques préférées des uns et des autres depuis leurs profils vk.com, le Facebook russe. Ni chaîne Hi-Fi, ni télévision, ni CD, ni DVD dans cet appartement. Tout passe par les ordinateurs.

Laptops, laptops everywhere : En référence à Water, water everywhere dans The Rime of the Ancient Mariner.

4 commentaires sur “Laptops, laptops everywhere (1)”

  1. Retour de ping : InfoDocBib – Le blog » Blog Archive » Retour d’expérience exotique

  2. Retour de ping : InfoDocBib – Le blog » Blog Archive » Laptops, laptops everywhere (2)

  3. Retour de ping : InfoDocBib – Le blog » Blog Archive » Laptops, laptops, même en France

  4. Retour de ping : InfoDocBib – Le blog » Blog Archive » Laptops, laptops, la rétro 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *