Aya et l’Afrique enchantée

Share

Voici un mail que j’ai envoyé à mes collègues à la toute fin de mon contrat (le jour de mon départ en fait) :

——– Message original ——–
Sujet:     Exercez votre Sens critique
Date :     Tue, 18 Jan 2011

Bonjour

« Je vous recommande chaudement d’aller voir sur Sens Critique. Ce média social autour des œuvres est très bien fait et vient s’ajouter aux médias sociaux sur les livres. Non il n’y a pas que Babelio et Librarything, maintenant il y a aussi Sens critique et c’est ouvert aux livres, mais aussi, aux films, aux séries et aux jeux vidéos (bientôt la musique)! On est pas dans les créatives commons, mais les conditions générales d’utilisation sont tout à fait respectueuses des droits des membres puisque la licence est non exclusive, ce qui signifie que vos contenus ne vont pas être récupérés pour être revendu dans un système exclusif où ils sont captés, agrégés et revendu en concurrence avec d’autres réseaux de ce type.

[…]

Magnifique réseau donc, mais alors pourquoi quand je tape “bibliothèque” ou “médiathèque” dans le moteur de recherche des membres je n’ai pas de réponse et que les seuls bibliothécaires que j’y croise sont des biblioblogueurs ? Ce n’est pas une fatalité, c’est un paradoxe ! Ils sont où les passeurs et les médiateurs sensés faire connaître les petits éditeurs ? Vous vous demandez comment faire de la médiation numérique ? Oubliez les journées d’étude sur le web 2.0, agissez.

Définissez votre identité numérique et allez mettre vos critiques sur Sens critique en mettant un lien vers vos blogs/sites de bibliothèques. Parce que faire un blog et des coups de cœur (argggh), c’est bien, mais les porter là où sont les gens, c’est encore mieux et c’est complémentaire ! L’enjeu ? Rien de moins que participer à la conversation culturelle, autour des œuvres avec nos points de vues et en portant une attention particulière aux œuvres peu connues. Participer à la conversation c’est aussi créer nous même des listes de recommandations et si l’on veut être en phase avec la créativité de nombre d’internautes, on doit juste ranger nos “bibliographies de référence” au placard et faire preuve de beaucoup plus d’imagination ! »

Ce ne n’est pas moi qui le dis, c’est Silvère Mercier, chargé de médiation numérique à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou
<http://www.bibliobsession.net/2011/01/18/bibliothecaires-exercez-votre-sens-critique/>

Et vous savez quoi? Ce type de démarche ne coute pas un sou, juste un peu de temps et quelques compétences faciles à acquérir… Et un peu de motivation aussi. Pour une fois que le nerf de la guerre n’intervient pas, profitez-en! Si vous ne connaissiez pas Babelio et Library things, pas de souci, prenez le train en marche et entrez dans la danse : Le blog d’encres d’automne est là, autant qu’il serve au delà du concours d’écriture. C’est déjà le cas avec « Parlez-nous de vos lectures »

<http://encresdautomne.wordpress.com/2010/12/08/parlez-nous-de-vos-lectures/>

C’est typiquement le genre d’articles pour Sens critique. Demandez son accord à Bernadette [auteure des critiques et bénévole à la bibliothèque – NDLA], copiez le billet sur le site Sens critique avec un lien vers le blog. Puis faites faire d’autres critiques aux autres bénévoles. Ce n’est pas si compliqué d’être 2.0!

J’aurai pu en faire autant avec la BD si j’avais eu connaissance de ce site avant, mais là, se serait posée la question : vers où faire pointer un lien pour la bibliothèque? Ni Encres d’automne ni le site municipal ne sont adaptés. Il reste mon blog infodocbib.net, à titre personnel. Justement, j’ai un billet à propos de Aya de Yopougon sur le feu. Mais cela ne fera que renforcer la critique de M. Mercier : « les seuls bibliothécaires que j’y croise sont des biblioblogueurs ».

Cordialement

SensCritique

Qu’en pensez vous?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 commentaires sur “Aya et l’Afrique enchantée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *