Accueil / Facebook : bibliothèque n’est pas un prénom

Facebook : bibliothèque n’est pas un prénom

Vous aimez? Partagez !

Voila, six mois après les Bagad, c’est au tour des bibliothèques d’être touchées par l’arbitraire de Facebook. Comme prévu, c’est dans les groupes pro que les administrateurs affichent leurs inquiétudes bien légitimes avant d’effectuer le basculement. Le 2 février, c’était La Petite bibliothèque ronde, le 4 mars, c’est au tour de la BDP du Finistère… et ce n’est qu’un début à mon avis.

Un communiqué que de plus en plus d’administrateurs sont appelés à trouver en lieu et place du profil de leur structure.

L’ennui est que certains profils dénoncés par Fb appartiennent vraiment à des personnes privées, comme celui de Bg la Bibliopathe, qui n’a eu aucun recours et qui s’insurge dans son blog : Facebook m’a tuée.

Ça lui fait une belle jambe de conserver ses 2090 amis sous forme de fans, maintenant qu’elle ne peut plus publier chez eux. En plus, l’intégralité de son journal depuis 2009, ainsi que toutes ses interventions ailleurs, ont été entièrement effacés dans la manip. Il y a de quoi avoir la rage.

Articles liés :

<MAJ du 22 mai 2015 : Et ce n’est qu’un début à mon avis>

Bingo!

</maj>

Vous aimez? Partagez !

2 commentaires sur “Facebook : bibliothèque n’est pas un prénom”

  1. Sans vouloir défendre Facebook (ce n’est vraiment pas mon intention) c’est quand même précisé avant qu’en passant d’un compte à une page, on pert tout. Il y a quand même la possibilité de faire une sauvegarde. Après malheureusement, Facebook change ses conditions tout les 6 mois et en ont pas grand chose à faire des milliers de personnes que ça pourrait déranger…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *