Aller au contenu
Accueil / TAP : un changement de métier?

TAP : un changement de métier?

  •  
Voici ce qu’on peut lire à propos de la réforme des rythmes scolaires et des TAP dans les réseaux sociaux :

On ne sait plus qu’on est bibliothécaire, malheureusement, quand à la prochaine rentrée, on se voit essentiellement dédiée aux enfants après 15h30. Vais sans doute changer de métier!

Pour ceux qui ne connaissent pas les TAP (Temps d’activités périscolaires), vous pouvez lire la présentation de Dominique Lahary réalisée pour une journée d’étude sur le sujet :

Pour faire simple, les écoliers repassent à la journée de 4,5 jours, mais avec des cours qui s’arrêtent plus tôt, ce qui laisse du temps en fin de journée pour d’autres activités, qui sont donc appelées « péri »scolaires. Les communes sont invitées à organiser ces dernières, il y a même des aides de l’État qui sont prévues avec un forfait par élève. Or la majorité des municipalités y va à reculons, et les maires se défaussent sur toutes les structures sur lesquelles ils ont autorité : bibliothèques, maison des jeunes, centres de loisirs… A ces dernières de se débrouiller pour organiser quelque-chose, bien sûr à moyens constants . On se demande alors où passent les aides de l’État. J’ai trouvé un élément de réponse par hasard en actualisant mes abonnements aux offres de Pôle Emploi :

Employé / Employée vie scolaire – EVS-
Au vu de la mise en place de la semaine de classe de 4 jours [sic] à compter du 2 septembre 2014, la commune recrute un agent polyvalent chargé du Temps d’activités Périscolaires et de garderie sous la responsabilité de la responsable Enfance, Jeunesse et du coordinateur TAP.

Il y a donc des communes qui vont recruter de véritables animateurs pour organiser de véritables TAP, et pas des activités macramé-garderie. Quoique, à bien y regarder, le descriptif de l’offre fait poindre l’ombre d’un doute :

Service périscolaire : encadrement des enfants sur les Temps d’Activités Périscolaires et de garderie, accueil, mise en place d’animations, surveillance.

******* Veuillez vérifier votre éligibilité au CUI-CAE ***********

  • « Garderie », « surveillance » : on ne peut pas dire que les TAP envisagés ne seront constitués que d’animations.
  • « Éligibilité CUI-CAE » : comme beaucoup de métiers de la culture, la précarité prévaut, concours en poche ou non. Mais CAE veut d’abord dire temps partiel, généralement 20h hebdo, ce qui est le cas de cette offre

J’ai déjà été en contrat aidé en bibliothèque, ça n’empêche de pas de participer pleinement aux activités de la structure en tant que véritable bibliothécaire. Ayant par ailleurs été responsable d’accueils de classes, j’ai un bonus par rapport à d’autres candidats. J’ai donc failli répondre à l’offre, jusqu’à ce que je lise la suite du descriptif :

Service restauration scolaire : service, rangement et nettoyage de la cantine scolaire. Encadrement des enfants pendant le repas et accompagnement sur le trajet école-cantine.

Là je dis non. Animateur et restauration collective, je ne vois pas bien le rapport. J’ai également été employé de cantine, comme job alimentaire, en dépannage d’un congé maladie. C’est une activité tout à fait respectable, mais ce n’est pas mon métier. En plus, les débutants sont acceptés, ce qui montre le peu de cas qu’on fait des TAP. Lorsque j’ai été nommé responsable des accueils de classes, j’ai été formé par mes collègues de la bibliothèque. Qui va former la future recrue à Bonnemain? Ses collègues de la cantine? Enfin, une animation, cela se prépare : quand le futur recruté va-t-il s’en occuper? Pendant qu’il maniera la serpillière à la cantine?

Quand je vois des bibliothécaires statutaires qui se plaignent parce que leur métier intègre de plus en plus d’animation et de moins en moins de catalogage, il faudrait qu’ils se rappellent à quel point ils sont privilégiés. Même quand on les charge d’une partie des TAP dans leur commune, on ne leur demande pas en prime d’assurer le service et le ménage à la cantine le midi.

<MAJ du 12 février : un exemple concret>

Présentés par la communication municipale, les TAP ont l’air géniaux (exemple extrait du bulletin municipal d’une commune de 5000 hab – p.16)

TAP : Temps d’animation périscolaire ou temps d’activité périscolaire?

Cet article fait suite sur la même page à un autre consacré… à la “garderie périscolaire”! Ou comment alimenter la confusion. Il faut dire que c’est la même association qui gère la “garderie périscolaire”, l’aide aux devoirs, les TAP, les séjours touristiques, l’accueil de loisir, la maison des jeunes, la cybercommune, etc…

</maj>

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partagez
Tweetez
Partagez