Accueil / One more thing

One more thing

Vous aimez? Partagez !

A la conférence d’Apple où tout le monde attendait la sortie de l’iPhone 5 et iPad 3, la seule annonce d’importance a eu trait à un nouveau système de reconnaissance  vocale. Je m’apprêtais donc à rédiger un billet intitulé “La révolution n’a pas eu lieu”, quand à 3 heures ce matin, la nouvelle est tombée : Steve Job est mort.  Il y a peu, il avait abandonné la direction générale d’Apple pour un rôle plus en retrait dans le groupe. On pouvait toujours espérer secrètement le revoir à l’occasion, même pour un clin d’œil.

Maintenant c’est sûr, on n’entendra plus jamais “One more thing” (une dernière chose) vers la fin des conférences d’Apple, ni le célèbre “This… is a revolution”, relayé par les Guignols de l’Info, et qui a inspiré le titre de plusieurs de mes billets. La Pomme et tous ses aficionados sont en deuil.

Même en n’étant pas un pro Mac, on ne peut nier que Steve Jobs était un grand monsieur de l’histoire de l’informatique : sans être un inventeur lui-même, c’était un visionnaire dénicheur d’outils, sachant reconnaître leur valeur potentielle pour l’utilisateur, à l’instar d’un dénicheur de talents dans le monde du spectacle.

  • Sans lui, l’interface graphique croupirait encore dans les cartons de Xerox.
  • Il a aussi apporté le design dans le matériel : souvenez-vous des ordinateurs uniformément gris clair avant l’iMac.
  • Récemment encore, il a lancé le premier smartphone tactile (souvenez-vous du stylet sur des appareils plus gros qu’une télécommande avant l’iPhone) avant de généraliser le concept via la tablette iPad, à tel point que Microsoft s’apprête à lui emboîter le pas (Windows 8 proposera une interface tactile en plus de l’interface classique sur les PC).

Interview de Steve Jobs à propos de l’industrie informatique, Antenne 2, Journal de 20H, 1984 : (INA)

Pour nous consoler de la sortie reportée de l’iPhone 5, voici la présentation de l’iPhone 6 par Anthony Kavanagh : aussi fort que le “Book”!

Le site d’Apple affiche aujourd’hui son deuil avec une photo de son salarié le plus célèbre et co-fondateur en page d’accueil. Je m’associe à mon modeste niveau, quoiqu’étant utilisateur de Windows, supporter de Linux, et critique concernant le côté refermé en monde clos des produits Apple. Malheureusement, cette idée aussi est reprise par les grands d’Internet (Google, Microsoft, Samsung, Amazon, etc), qui proposent chacun leurs applications et leurs contenus sur leur machines, mettant en péril l’interopérabilité du Web.

<Maj du 13 10 2011 : Un autre génie tire sa révérence>

Kenneth Thompson et Dennis Ritchie

Avant Mac OS, Windows et Linux il y avait… UNIX. C’est l’ancêtre de tous les systèmes d’exploitation actuels. Kenneth Thompson et Dennis Ritchie en sont les inventeurs.

Dennis Ritchie s’est éteint quelques jours après Steve Jobs, dans l’indifférence quasi-générale. Si le second était un découvreur, le premier était un inventeur, or les deux catégories sont également utiles. Une invention qui n’a pas été mise au point par la première catégorie ne peut pas être découverte et mise en valeur par la seconde.

Pour pouvoir écrire le système UNIX, Dennis Ritchie a mis au point le langage C, le langage informatique encore le plus utilisé de nos jours. Les systèmes d’exploitation d’ordinateurs, mais aussi ceux des tablettes et un grand nombre d’applications sont écrits en C : parmi les programme en C les plus connus : les noyaux de Linux et de… Windows! C est aussi l’ancêtre des langages C++, Java et PHP.

Bjarne Stroustrup (ancien collègue de Richie et développeur du C+), a dit que si Dennis Ritchie “avait décidé de consacrer cette décennie à des mathématiques ésotériques, Unix aurait été mort-né”. Pourtant, sans UNIX, les créations de Steve Jobs, Bill Gates, Linus Torwald, mais aussi Tim Berners-Lee, David Filo et Jerry Yang, Larry Page et Sergey Brin, ou Mark Zuckerberg n’auraient jamais vu le jour.

En effet, sans UNIX, c’est tout simplement Internet qui n’aurait jamais vu le jour. Mis au point en 1969, soit la même année qu’ARPANET, UNIX est le premier OS sur lequel a été implémenté TCP/IP, en 1983.

Comme je l’ai lu sur un forum, si les pionniers de l’informatique commencent à disparaître, c’est que ce n’est plus vraiment un technologie nouvelle. Je ne suis pas l’auteur de ce commentaire, mais j’aurais pu l’être : Les NTIC, des technologies pas si nouvelles que ça!

Je ne suis pas assez geek pour pouvoir écrire ce que suit, que j’ai lu sur le même forum. Je m’y associe néanmoins, même si c’est moins glamour que la page d’accueil d’Apple :

#include
int main(void)
{
printf(« Au revoir, Dennis !n »);
return 0;
}

</maj>

Vous aimez? Partagez !

1 commentaire pour “One more thing”

  1. Retour de ping : Les NTIC, des technologies pas si nouvelles que ça! - InfodDocBib

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *