Accueil / Bibliothécaire, c’est un sport de combat

Bibliothécaire, c’est un sport de combat

Francs de la Communauté Financière Africaine : 10 000 CFA=15€. Comme ce billet, cette décision est surtout symbolique.

A un mois du concours, j’apprenais que je me retrouvais avec un RSA-socle incomplet de 346€ mensuels, après trois mois où la totalité de mes revenus avait été de 90€. Deux jours plus tard, Laurent Wauquiez lançait sa proposition de travail non-rémunéré en contrepartie du RSA. Mon ancien employeur, public, n’ayant pas cotisé à la Caisse d’allocation chômage, le Pôle Emploi me renvoyait vers lui si je voulais envisager des indemnités.

Je viens (enfin) de recevoir une lettre de mon ancien employeur, le Maire de la commune de mon ancienne bibliothèque :

En l’état actuel des textes, nous vous informons que le bénéfice des indemnités de chômage vous est accordé, en application de l’article L 5424-1 du Code du Travail…

Suivent des détails pratiques et des chiffres, sur un ton digne du Pôle Emploi : actes positifs de recherche d’emploi, signalement de changement de situation, etc. Environ 600 € (les trois-quarts des trois-quarts d’un SMIC), ce n’est pas la panacée, mais je suis content pour le principe. Je devrais donc percevoir bientôt les quatre mois d’arriéré de chômage que le Code du Travail m’accorde… et je sors officiellement du dispositif RSA-socle, où je n’aurais jamais du me retrouver après mon dernier contrat.

Je peux me concentrer sur mes deux autres objectifs :

      Bibliothécaire, c’est un sport de combat… encore plus quand on n’a pas d’employeur.

      Bibliothécaire, c’est un sport de combat + Maj Deleuze

      A un mois du concours, j’apprenais que je me retrouvais avec un RSA-socle incomplet de 326€ mensuels<https://infodocbib.net/2011/05/il-y-a-des-jours-ou-deleuze-parait-tellement-lointain/>, après trois mois où la totalité de mes revenus avait été de 90€. Deux jours plus tard, M. Wauqiuez lançait sa proposition <https://infodocbib.net/2011/05/le-cancer-de-lassistanat/>de travail non-rémunéré en contrepartie du RSA. Mon ancien employeur, public, n’ayant pas cotisé à la Caisse d’allocation chômage, le Pôle Emploi me renvoyait vers lui si je voulais envisager des indemnités.

      Je viens (enfin) de recevoir une lettre de mon ancien employeur, le Maire de la commune de mon ancienne bibliothèque :

      En l’état actuel des textes, nous vous informons que le bénéfice des indemnités de chômage vous est accordé, en application de l’article L 5424-1 du Code du Travail…

      Suivent des détails pratiques et des chiffres, sur un ton digne du Pôle Emploi : actes positifs de recherche d’emploi, signalement de changement de situation, etc. Environ 600 € (le quart du quart d’un SMIC), ce n’est pas la panacée, mais je suis content pour le principe. Je devrais donc percevoir bientôt les quatre mois d’arriéré de chômage que le Code du Travail m’accorde.. et je sors officiellement du dispositif RSA-socle, où je n’aurais jamais du me retrouver après mon dernier contrat.

      Je peux me concentrer sur mes deux autres objectifs :

      • Trouver un nouvel employeur<https://infodocbib.net/2011/05/premier-rendez-vous-%e2%80%9cde-suivi%e2%80%9d-au-pole-emploi/>

      • Prier pour être admissible à l’oral du concours<https://infodocbib.net/2011/05/retour-au-temps-des-moines-copistes/>

      Bibliothécaire, c’est un sport de combat.

      2 commentaires sur “Bibliothécaire, c’est un sport de combat”

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *