Le fond et la forme

Share

A une semaine des municipales, je commence à m’intéresser aux listes de l’endroit où je suis inscrit. C’est une petite commune rurbaine qui est passée de 4800 hab en 2008 à près de 6000 aujourd’hui et la tendance (1982 : 3000 hab) est appelée à se poursuivre.

Ce blog n’étant pas un blog politique, je ne vous livrerai pas mon avis sur les programmes et les personnes. Je vous dirai seulement que l’ancien maire ne se représentant pas, ma première préoccupation était d’identifier qui représente la majorité sortante et qui représente l’opposition sortante.

Les trois programmes n’affichent aucune étiquette et tous parlent de développement économique, d’attractivité, de vivre ensemble, de solidarité, d’écologie. En revanche j’ai noté de fortes disparités entre les trois prospectus qui sont arrivés à la maison. Le premier est un A4 recto-verso en noir et blanc, sans doute la formule d’entrée de gamme de l’imprimeur. Le second est un A5 recto, qui semble fait maison, tant pour le graphisme (façon clip-art) que pour l’impression (on voit la trace de la ligne pour couper la feuille en deux). Le troisième est le seul véritablement professionnel, charte graphique réfléchie, papier de qualité.

En examinant ces trois prospectus, j’ai relevé différents indices de présence en ligne des trois listes. La première a un unique blog. La deuxième a un site dédié et un profil Facebook (or les profils sont réservés aux personnes physiques : faute!). La troisième, outre son site, a une page Facebook (la bonne formule pour une organisation) et un compte Twitter. La présence en ligne est donc à l’image des prospectus.

Je me suis enfin rendu sur les sites des trois listes. Mêmes observations que précédemment : le premier est un blog WordPress à l’état natif et un peu fouillis. Le deuxième est à l’image de son prospectus : du contenu mais fait maison façon Clip-art, avec des choix de typo peu réfléchis, variables d’une page à l’autre. Le troisième est le seul à l’aspect professionnel, et dont les mentions légales montrent qu’une agence web a été sollicitée. Vous reconnaîtrez sans mal les captures d’écran correspondantes, quand bien même j’en changerais l’ordre :

Un blog WordPress
Un blog WordPress
Un site clipart
Un site clipart. Déolé pour eux, ils gagnent le Craypion d’Or.
Un site où la patte d'un agence web est visible.
Un site où la patte d’un agence web est visible.

A la lumière de mes écrits sur l’exigence de professionnalisme, vous aurez deviné qui me semble avoir réalisé les meilleurs supports de campagne, papier et web, et donc quelle liste va marquer des points auprès des indécis :

Heureusement, je ne me soucie pas que de la forme, mais aussi du fond. Je sais maintenant qui est qui, et ce qui se cache derrière les mots des professions de foi (des listes sans étiquette mais avec des projets, colistiers et soutiens qu’on peut étiqueter). Je dois néanmoins reconnaître une chose positive commune aux trois listes : elles se placent toutes sur le terrain local.

Voici quelques liens pour se rappeler les vrais enjeux. Cette année deux listes sont à choisir : l’une pour les conseillers municipaux, l’autre pour les conseillers intercommunaux :

Pour finir, détendons-nous avec les graphistes professionnels aux prises avec leurs clients.

LeFondEtLaForme02
Vidéo : Do it yourself (cliquez)
LeFondEtLaForme01
BD : Le client est roi : affiche (cliquez)
LeFondEtLaForme03
BD : Le client est roi : site web (cliquez)
LeFondEtLaForme04
« – Oui, mais non, je veux et je sais que ça sera mieux, mais je ne veux pas vous apprendre votre métier (auquel je ne comprends rien d’ailleurs)… » (Cliquez)

« – Oui, mais non, je veux et je sais que ça sera mieux, mais je ne veux pas vous apprendre votre métier (auquel je ne comprends rien d’ailleurs)… » Le client, le commanditaire ou la tutelle qui veut vous apprendre votre métier, cela ne vous rappelle rien? Mais si, vous savez bien, vous allez voter pour eux bientôt!

couvBibliothecairesDeciceurs
Bibliothèque(s), la revue de l’ABF. Cliquez pour voir le sommaire.

<MAJ du 23 mars 2014 : Le clipart ne paie pas>

Il n’y aura pas de second tour dans ma commune. Je ne dis pas que les supports de communication ont tout fait, mais devinez qui a gagné? Que cela serve de leçon à tous les candidats des élections futures : le Clipart ne paie pas.

</maj>

<MAJ du 31 mars : sans étiquette mais pas sans soutiens>

Ce week-end, j’ai appris que les supports de com d’une des listes ont été réalisés et financés par le parti de la majorité départementale, via l’association Morbihan en mouvement :

Morbihan en Mouvement est une association d’élus, d’entrepreneurs, de représentants du monde associatif, des forces vives du Morbihan qui se reconnaissent dans les valeurs du centre et de la droite républicaine.

Evidemment, c’est plus réussi que le clipart, mais pourquoi ne pas en avoir informé les électeurs? Le site donnant le nom de l’agence web, j’ai pu évaluer son coût : entre 750€ et 1000€ selon les options. La qualité se paye. Mais quand on a un mécène, généralement on ne s’en cache pas.

VotezDarkVador
Le côté obscur des hémicycles

</maj>

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *