Accueil / Troisième lieu, quatrième lieu, etc

Troisième lieu, quatrième lieu, etc

Devinette : où cette photo a-t-elle été prise?

Indices : les gens aiment s’y retrouver, ils éprouvent un sentiment d’être comme chez soi. Un  » feel good « , qui va jusqu’à pique-niquer sur place, s’endormir à plusieurs dans les fauteuils, s’installer dans un canapé pour regarder la télévision. On remarque aussi quelques écrans d’ordinateurs à l’arrière plan.

Vous avez trouvé? Par déformation professionnelle, vous avez pensé à une bibliothèque troisième lieu? Perdu!

Il s’agit de l’Ikéa de Pékin. Ce serait le squat préféré des habitants de la capitale de l’Empire du Milieu. Devant les bibliothèques?

Le soir, il faut réveiller en douceur les clients potentiels, avant la fermeture. Un client ravi nous confie :

On vient de passer toute la journée à Ikéa (…) On a été essayer les lits tout à l’heure. D’abord nous nous sommes assis, nous avons touché les matières, on s’est allongé aussi, on a un petit peu dormi.

Sources :

Premier lieu : la maison, deuxième lieu : le travail, troisième lieu : Ikéa?

<MAJ du 25 novembre 2013 : seconde devinette>

Des banquettes confortables, un expresso dans une vraie tasse, le journal du jour, Wifi pour tous et prises de courant en nombre suffisant : ça c’est du troisième lieu! Un lieu agréable pour travailler, ailleurs qu’à la maison. Mais où est-ce?

Si vous n’avez pas deviné, vous n’êtes pas très observateurs. Le logo est sur le plateau et sur le menu. Passez la souris sur la photo si vous donnez votre langue au chat. Encore une remarque : c’était un dimanche comme l’indique le journal.

</maj>

<MAJ du 05 mars 2014 : un cas concret, le réaménagement de la Washington DC Library>

Bibliothèques : s’éloigner des livres pour devenir « troisième lieu » – ActuaLitté, 05 mars 2014

</maj>

<MAJ du 23 mars 2015 : le coworking, l’autre troisième lieu>

Délaissez le bureau et partez travailler dans une bibliothèque peu fréquentée

Initialement conçus comme une alternative au domicile pour le télétravail et les travailleurs indépendants, l’avantage des espaces de coworking n’est pas le silence. L’idée de calme veut surtout dire ne pas être dérangé toute les cinq minutes par les collègues de bureau, spécialement si le lieu de travail habituel est en open space. C’est également l’idée d’y être pour un temps déterminé : comme on se fait virer à la fermeture, ça oblige à prioriser les taches. Le rendez-vous à la bibliothèque évoqué par le livre ne vaut que pour les travaux à réaliser en solitaire, mais quand on retrouve les autres pour les travaux en équipe, on est bien plus disponible.

Tarifs d’un espace de coworking tel que la Cantine numérique à Rennes, parmi les mois chers du marché.

Pourquoi ne pas utiliser sa bibliothèque favorite comme espace de coworking ponctuel et gratuit?

</maj>

1 commentaire pour “Troisième lieu, quatrième lieu, etc”

  1. Retour de ping : Bibliotheque | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *