Aller au contenu
Accueil / Un café s’il vous plaît

Un café s’il vous plaît

Stadtbibliothek

Pierre Lescure vient de rendre son rapport, à un moment où je manque de temps pour le commenter, étant entre deux voyages avec mon groupe de musique. Je m’y intéresserai à mon retour. En attendant, j’ai fait par hasard un peu de bibliotourisme. J’étais la semaine passée en Allemagne, où j’ai découvert une bibliothèque qui propose un service dont on parle beaucoup mais qu’on voit peu en France : un distributeur de café. Sous prétexte qu’on ne transforme pas une bibliothèque en troisième lieu en se limitant à y installer une machine à café, on se contente… de ne rien faire. C’est tellement plus confortable.

Il y a quelques bibliothèques qui proposent à boire, voire à manger. Je pense notamment à Montpellier. Cependant, la cafétéria, tout en étant dans le même bâtiment, se trouve dans un espace à part de la bibliothèque : le lecteur, ce vandale en puissance, risquerait d’abîmer nos collections avec son Cola. Boire et manger, oui mais pas sur nos ouvrages.

La Stadtbibliothek de Bremerhaven a une autre approche. Le distributeur se trouve au beau milieu de l’espace actualité. En tant que Bibliotouriste, j’ai absolument voulu goûter la nourriture locale, et me suis donc commandé un cappuccino au distributeur. En bon français peu soucieux d’écologie, j’attendais donc que mon gobelet tombe et se remplisse du breuvage. Pourtant, des tasses usagées attendant d’être lavée, à côté du distributeur, m’intriguaient. J’ai fini par comprendre, alors que la mousse commençait à couler, qu’il n’y avait PAS de gobelet. J’ai juste eu le temps d’attraper une tasse propre avec le logo de la bibliothèque, pour le placer dans l’appareil, et ainsi recueillir mon cappuccino… transformé en expresso.

Bremerhaven n’est certes pas une bibliothèque troisième lieu. Néanmoins ce seul distributeur de boissons chaudes au beau milieu de la bibliothèque, qui plus est traduisant une préoccupation écolo, change radicalement l’impression poussiéreuse qui se dégage de trop nombreux équipements similaires. Non, il suffit pas d’un distributeur de café pour transformer une bibliothèque en troisième lieu. Et pourtant, un simple distributeur change déjà bien des choses quand à ce qu’on se sent le droit de faire et de ne pas faire. J’ai donc bu mon café affalé dans un fauteuil, avec une revue à la main, sans que cela ne choque personne. Aucun bibliothécaire n’est venu me demander d’éviter de boire tout en lisant, et aucun lecteur ne m’a regardé bizarrement. Au contraire : pendant le peu de temps que j’ai passé dans l’espace des périodiques, j’ai pu mesurer le succès du distributeur au nombre d’usagers qui allaient se servir un café avant de retourner à leurs lectures.

Et vous? Avez vous un distributeur de boisson ou de nourriture à l’intérieur de l’enceinte de la bibliothèque où vous travaillez / que vous fréquentez? Pensez vous que ce type de service peut contribuer à faire évoluer l’image des bibliothèques?

L’entrée de la Stadtbibliothek Bremerhaven est située à l’intérieur d’un centre commercial.

Quelques photos pour illustrer le propos…

<MAJ du 19 juin 2013>

La bibliothèque troisième lieu, simple comme un petit café et des fauteuils de jardin?

« Elle est super bien cette bibliothèque. Ils s’occupent bien de nous et tout. Ils nous offrent un petit café, une petite pomme. Parce qu’à la maison entre les cousins, le chien, la mère… on travaille pas. »

http://www.bfmtv.com/video/bfmtv/societe/a-lapproche-bac-bibliotheques-se-mettent-quatre-candidats-13-06-130924/

</maj>

Étiquettes:

1 commentaire pour “Un café s’il vous plaît”

  1. Venez visiter celle de Pau, à l’occasion. On y a inclus un bel espace de consultation des journaux et des magazines, avec de quoi manger et boire sur place. Pas révolutionnaire, effectivement, mais très convivial.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partagez
Tweetez
Partagez