Accueil / Architecte de l'information / Page 3

Architecte de l’information

Mooc ArchInfo 2016, l’évaluation par les pairs

Après que nous ayons passé deux semaines à collaborer à l’amélioration de deux livrets, tout en améliorant notre propre travail avec l’aide de deux autres relecteurs, les 10 derniers jours du Mooc ArchInfo 2016 de l’ENS de Lyon ont été consacrés à l’évaluation. On ne peut que regretter que nous n’ayons été que trois à réfléchir à voix haute sur la notation.

Mooc Archinfo 2016, relecture par les pairs

  •  

Le propre d’un Mooc est d’utiliser le nombre. Il restait 73 livrets en course pour la relecture par les pairs. Si l’organisation du Mooc incluait pour moi la relecture de deux livrets, elle supposait aussi que mon propre livret soit relu par d’autres participants.

Mooc Archinfo 2016

Jean-Michel Salaün avait indiqué à l’assistance qu’il était encore possible de s’inscrire au Mooc ArchInfo, consacré à l’architecture de l’information et organisé par l’ENS de Lyon. M’intéressant au sujet depuis 2012 au point de changer l’intitulé de ce blog, je ne pouvais pas passer à côté. Mais le cours était déjà très avancé. M’étant donc inscrit trop tardivement en 2015, je n’avais pas eu le loisir de m’exprimer sur les différents espaces d’échanges ni celui de terminer mon livret. J’ai donc remis le couvert en 2016!

Architecte de l’information

  •  

Il est aujourd’hui indispensable, pour des sites web riches en contenus, des sites de grandes institutions, à but lucratif ou non, de faire appel à des spécialistes de l’organisation et du repérage de l’information, de même qu’à des spécialistes de l’expérience des utilisateurs. Ces deux types d’expertises convergent vers un même objectif : garantir un accès intuitif et facile au contenu, pour l’utilisateur d’une application ou d’un portail web (ou, plus généralement, de tout système d’information). On appelle les professionnels détenant ces expertises des Information Architects, « des architectes de l’information » pourrait-on dire en français.

Sites web et bon goût

Le public est tellement habitué à la qualité pour ses loisirs culturels qu’on ne peut se satisfaire d’amateurisme. Quand on est une institution, soit on a les compétences en interne pour réaliser un produit à la finition professionnelle, soit on fait appel à de vrais professionnels.