Accueil / media literacy

media literacy

Complots, no go zones et paréidolies

Les ados ont l’habitude de se méfier de l’information officielle, mais de croire tout et n’importe quoi du moment que ce n’est pas officiel :
On croit ce qu’il y a à la télé, mais ils ne nous disent pas tout. Et en gros, tout ce qu’ils ne disent pas, c’est dévoilé sur internet.

Analphabétisme et postes Internet

Pour prendre en compte la multiplicité des supports (non seulement le texte, mais aussi l’audiovisuel), le concept d’information literacy (IL) a été développé par les chercheurs dès 1989. Avec la démocratisation d’Internet et de l’hypertexte, le concept a fait florès. Il est passé dans la langue française sous la forme “littéracie”, au singulier ou au pluriel, selon le contexte, éventuellement flanqué d’un adjectif. Les canadiens utilisent l’expression ”éducation à l’information” (EI) comme un équivalent.