Accueil / Journaux

Journaux

Où va la presse?

Nous découvrons, nous vérifions, nous confrontons, nous relayons et, parfois, nous commentons. Et, au fil de l’expérience, nous nous créons de nouvelles habitudes de lecture, finalement plus ouvertes qu’auparavant. Peu à peu, nous inventons notre propre journal, fait de plusieurs. Et qu’importe qu’ils soient imprimés ou numériques.

Les médias traditionnels plus fiables qu’Internet?

« On peut répéter à l’envi des choses fausses, considérer, que si c’est écrit dans le journal c’est que c’est vrai ; mais moi, à l’école, on m’a appris à ne pas croire ce qu’il y a dans les journaux ni dans les livres, […] Moi, ce qu’il y a dans les articles de presse, par principe je ne le crois pas. Parce que je suis un esprit libre et indépendant, et que j’entends le demeurer. C’est peut-être dans L’Observateur ou Le Petit Bessin […], mais moi je n’y crois pas, par nature et par essence. »

Lecteurs de romans vs lecteurs tout court

Certains gros lecteurs de ma bibliothèque fouillent sans relâche la table des nouveautés et en réclament régulièrement. Ils n’ont jamais assez. Ils ne vont jamais voir les périodiques (par définition constamment approvisionnés) ni les rayons avec un numéro Dewey, et devant une pleine table de BD fraîchement acquises, les lectrices de Danielle Steel se plaignent : ces BD ne sont pas des vrais livres!

Mes lectures du moment

Les romans -ou fiction adulte- sont une des grosses ressources des bibliothèques (en mètres linéaires comme en volume de prêts), mais le public comme les professionnels oublient trop souvent que ce n’est pas la seule. Si les “mauvais genres” (SF, polars, horreur…) ont finalement trouvé une place à côté de la “grande” littérature, on continue d’assimiler implicitement la culture à la littérature