Des prêts numériques directement à partir du catalogue de la bibliothèque? (1)

Share

Il y a quelques temps, je terminais l’article « eBooks et eMachins » sur la question finale :

Votre bibliothèque a-t-elle tenté d’articuler des abonnements à des services de type presse en ligne (Le KiosquePressReader…) ou BD numériques (IzneoAve Comics…) avec un service de prêt sur tablettes (sur place ou à domicile) ?

J’ai découvert via Facebook que les fabricants de SIGB y travaillent… et que le service semblerait même être déjà opérationnel à Montpellier :

PretNumeriqueCaFb01

PretNumeriqueCaFb02
La discussion se poursuit au delà. Cliquez pour voir la suite sur Fb…

D’où l’idée d’un des intervenants :

Pourquoi les médiathèques paieraient-elles chacune de leur côté un service permettant aux lecteurs de rester chez eux, alors qu’une seule médiathèque virtuelle suffirait ?

A ce qu’il paraît, CAREL y travaille. Prochaine étape, faire comme au Québec?

  • Pretnumerique.ca est une plateforme qui permet aux lecteurs québécois d’emprunter des livres numériques en se branchant au site Web de leur bibliothèque. Ces emprunts sont chronodégradables, c’est-à-dire qu’ils s’effaceront automatiquement à la fin de la période de prêt. Les livres ainsi téléchargés pourront ensuite être lus sur différents supports : liseuses, tablettes, ordinateurs, téléphones intelligents, etc.
PretnumeriqueCa01
« Cliquez pour emprunter »
PretnumeriqueCa02
« Cliquez pour rendre »

Un petit parcours de la Foire aux questions permet de mesurer le chemin qui reste à parcourir en France. Exemple :

Dois-je m’abonner à BAnQ pour avoir accès aux livres numériques de l’institution?

Oui… et non! L’accès aux livres numériques et sonores offerts par l’entremise des bases de données nécessite que vous saisissiez votre numéro de client et votre mot de passe. Quant aux documents patrimoniaux de la Collection numérique, ils sont accessibles sans authentification.

Vous devez être abonné à BAnQ pour obtenir votre numéro de client et votre mot de passe. Selon vos besoins, vous pouvez opter pour l’un ou l’autre des deux types d’abonnement : l’abonnement aux services à distance, accessibles sur tout le territoire québécois, et l’abonnement à l’ensemble des services, qui inclut les services à distance et ceux offerts sur place, dans les différents édifices de BAnQ. Les deux types d’abonnement donnent accès aux livres numériques. Dans les deux cas, l’abonnement est gratuit pour tous les résidents du Québec.

Aux Champs Libres à Rennes, ce qui s’approche le plus du service de Montpellier, apparemment, est le bouton “Explorer le web” dans chaque notice du catalogue. Il donne accès à un certain nombre de ressources (Européana, Gallica, Internet Archive, INA, Google Scholar, Larousse, Wikipedia, Flickr, revues.org, Cairn…) mais pas à du prêt numérique au sens de pretnumerique.ca. Il ne fait en réalité que renvoyer vers ces plateformes. De même, si Arte Vod est gratuit depuis un compte lecteur, il faut quand même installer le lecteur d’Arte sur son poste personnel pour voir les reportages. On ne peut donc pas dire que le prêt est « intégré » au catalogue.

En revanche, Rennes est également abonnée à Numilog, qui compte quelques centaines de titres (868 à ce jour), et dont les notices sont intégrées au catalogue général de la bibliothèque, mais noyées dans la masse des 500 000 documents LCL+BM. Une requête spéciale permet néanmoins de les recenser. Quoiqu’il en soit, on passe quand même in fine par la plateforme Numilog. Le prêt chronodégradable se fait via Adobe Digital Editions et la consultation carrément dans le feuilleteur Numilog (un peu comme le lecteur pour Arte Vod en somme).

NumilogLCL
L’ensemble des notices des ouvrages de Numilog est intégrée au SIGB commun BM de Rennes / Les Champ Libres Rennes Métropole. Si in fine le prêt chronodégradable se fait via la plateforme Numilog, c’est déjà un progrès considérable : les eBooks sont considérés comme une ressource parmi d’autres aux yeux du public, et pas comme une curiosité à part.

Pour autant, l’interfaçage SIGB/Numilog doit être plus poussé qu’un simple renvoi comme le bouton “Explorer le web”. En effet, j’imagine que lorsque tous les exemplaires numériques d’un ouvrages sont prêtés, le SIGB doit pouvoir en informer le lecteur avant que ce dernier n’essaie de le télécharger sur Numilog?

Qu’en est-il vraiment à Montpellier? Numilog y fonctionne comme à Rennes, mais il y semble aussi y avoir un test avec 67 documents sur PNB :

Le réseau des médiathèques de Montpellier Agglomération participe à l’élaboration d’une solution technique nationale pour le prêt de livres numériques par les bibliothèques françaises. Le projet PNB, initiative interprofessionnelle soutenue par le Centre National du Livre et le Service Livre et Lecture (Ministère de la Culture), vise à permettre un accès au livre numérique sur une plateforme unique.
Dans le cadre de cette expérimentation, nous vous invitons à consulter ci-dessous un panel réduit de titres, sélectionnés parmi les œuvres disponibles à ce stade de l’expérimentation.

Des bibliothèques telles que Grenoble, Dol et Aulnay sous bois participent à ce projet. Les retours d’expériences sont prévus à l’IFLA Lyon 2014, m’a-t-on soufflé sur Facebook.

Serions-nous plus proche du Québec qu’il n’y paraît?

Aller plus loin :

<MAJ du 08 mai 2014 : Numilog et SIGB>

Si les commentaires de blog n’ont plus la cote, les réactions se produisent désormais sur les réseaux sociaux.  (Bibliothèque des Champs Libres) m’a adressé un tweet suite à la première mouture de ce billet :

TweetLCL-Numilog

J’ai donc complété mon article, dont vous venez de lire la deuxième mouture. J’en ai profité pour pousser mes investigations à propos de Montpellier. La première version est toujours lisible à la fin du billet « eBooks et eMachins« .

</maj>

<MAJ du 29 mai 2014 : le PNB est-il le bon modèle?>

L’annonce de ce billet n’a pas manqué de susciter des réactions sur Facebook, notamment de Silvère Mercier. Je mets le lien ici pour mémoire : https://www.facebook.com/franck.infodocbib/posts/638610516217693
en vue de la suite du présent billet : Des prêts numériques directement à partir du catalogue de la bibliothèque? (2)

</maj>

<MAJ du 23 août 2014 : Et ailleurs dans le monde?>

</maj>

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *