Censure et droit à l’oubli

Share
GustaveCourbetLeDesespere
L’artiste à l’origine de l’origine du monde. Désespéré : c’est parfois ce qu’on ressent devant certains aspects d’Internet!

Ce samedi soir, je suis tombé sur une émission de France Inter vers 0h45 dont le thème était la censure. Juliette Gréco, Michel Polnareff, autocensure due à la loi Evain… tous les classiques! Il a été évoqué aussi le cas d’un internaute qui a été “défacebooké” après avoir publié dans son profil “l’Origine du monde”, le tableau de Courbet.

L’invité a invoqué :

  1. l’inculture

  2. la pudibonderie

  3. ou les deux à la fois

De la part de Facebook, c’est tout à fait possible. La modération s’y fait à posteriori, ce qui signifie que le contenu a été signalé par un (des) internaute(s) avant que Facebook ne statue dessus. Ce n’est pas une censure aveugle : l’entreprise a vraiment jugé sur pièce et conclu que le tableau de 1866 du maître français, exposé sans restriction à Orsay, constituait un contenu inapproprié : inculture et pudibonderie. L’internaute a tenté en vain de récupérer son profil Facebook. Toutes ses démarches sont restées sans réponse.

J’en ai conclu que “l’Origine du monde” était la solution au droit à l’oubli. Si vous souhaitez supprimer définitivement votre profil Facebook de la toile, n’utilisez pas la méthode préconisée par Facebook (Compte > Paramètre du compte > Sécurité > Désactiver votre compte). Avec cette méthode, votre profil est seulement mis en retrait, et réapparaîtra dès que vous vous y reconnecterez, même plusieurs années après. En revanche, il semblerait possible de publier “l’Origine du monde” et de compter sur la censure pour faire supprimer définitivement votre profil Facebook,.

Comme à mon habitude, j’ai cherché le fin mot de l’histoire avant, éventuellement, de la relayer sur ce blog. Je suis déçu : en fait, il y a eu deux affaires “l’Origine du monde” en 2011. Celle évoquée par France Inter se rapporte à un professeur des école français qui a publié l’image en illustration d’un lien vers une émission consacrée à ce tableau sur Arte (octobre). Il a décidé d’envoyer Facebook devant les tribunaux et de demander des dommages et intérêts, au titre de l’atteinte à la liberté d’expression. Évidemment, tant que la justice n’a pas tranché, Facebook ne rend pas le profil.

Mais il y a une autre affaire, celle d’un artiste danois qui a publié une reproduction du même tableau, comme illustration de ses commentaires sur une émission de la télé danoise (février). Selon Rue 89, l’artiste a fait quelques excuses et a fini par récupérer son profil Facebook, mais sans la photo incriminée cependant. Cela signifie que le profil n’avait pas été supprimé mais seulement désactivé… Déception !

Décidément, si on ne s’appelle pas Megaupload, Internet ne facilite pas le droit à l’oubli…

Il faut vraiment être un geek pour trouver la page des suppressions, qui ne figure pas sur les profils. Pourtant c’est la seule qui permet de supprimer définitivement son compte Facebook.

Ce samedi soir, je suis tombé sur une émission de France Inter vers 0h45 dont le thème était la censure. Juliette Gréco, Michel Polnareff, autocensure due à la loi Evain… tous les classiques! Il a été évoqué aussi le cas d’un internaute qui a été “défacebooké” après avoir publié dans son profil “l’Origine du monde”, le tableau de Courbet.

L’invité a invoqué :

  1. l’inculture

  2. la pudibonderie

  3. ou les deux à la fois

De la part de Facebook, c’est tout à fait possible. La modération s’y fait à posteriori, ce qui signifie que le contenu a été signalé par un (des) internaute(s) avant que Facebook ne statue dessus. Ce n’est pas une censure aveugle : l’entreprise a vraiment jugé sur pièce et conclu que le tableau de 1866 du maître français, exposé sans restriction à Orsay, constituait un contenu inapproprié : inculture et pudibonderie. L’internaute a tenté en vain de récupérer son profil Facebook. Toutes ses démarches sont restées sans réponse.

J’en ai conclu que “l’Origine du monde” était la solution au droit à l’oubli. Si vous souhaitez supprimer définitivement votre profil Facebook de la toile, n’utilisez pas la méthode préconisée par Facebook (Compte > Paramètre du compte > Sécurité > Désactiver votre compte). Avec cette méthode, votre profil est seulement mis en retrait, et réapparaîtra dès que vous vous y reconnecterez, même plusieurs années après. En revanche, il semblerait possible de publier “l’Origine du monde” et de compter sur la censure pour faire supprimer définitivement votre profil Facebook,.

Comme à mon habitude, j’ai cherché le fin mot de l’histoire avant, éventuellement, de la relayer sur ce blog. Je suis déçu : en fait, il y a eu deux affaires “l’Origine du monde” en 2011. Celle évoquée par France Inter se rapporte à un professeur des école français qui a publié l’image en illustration d’un lien vers une émission consacrée à ce tableau sur Arte (octobre). Il a décidé d’envoyer Facebook devant les tribunaux et de demander des dommages et intérêts, au titre de l’atteinte à la liberté d’expression. Évidemment, tant que la justice n’a pas tranché, Facebook ne rend pas le profil.

Mais il y a une autre affaire, celle d’un artiste danois qui a publié une reproduction du même tableau, comme illustration de ses commentaires sur une émission de la télé danoise (février). Selon Rue 89, l’artiste a fait quelques excuses et a fini par récupérer son profil Facebook, mais sans la photo incriminée cependant. Cela signifie que le profil n’avait pas été supprimé mais seulement désactivé… Déception !

Décidément, si on ne s’appelle pas Megaupload, Internet ne facilite pas le droit à l’oubli…

Il faut vraiment être un geek pour trouver la page des suppressions, qui ne figure pas sur les profils. Pourtant c’est la seule qui permet de supprimer définitivement son compte Facebook.

1 commentaire sur “Censure et droit à l’oubli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *