Un autre génie tire sa révérence

Share
Kenneth Thompson et Dennis Ritchie
Kenneth Thompson et Dennis Ritchie

Avant Mac OS, Windows et Linux il y avait… UNIX. C’est l’ancêtre de tous les systèmes d’exploitation actuels. Kenneth Thompson et Dennis Ritchie en sont les inventeurs.

Dennis Ritchie s’est éteint quelques jours après Steve Jobs, dans l’indifférence quasi-générale. Si le second était un découvreur, le premier était un inventeur, or les deux catégories sont également utiles. Une invention qui n’a pas été mise au point par la première catégorie ne peut pas être découverte et mise en valeur par la seconde.

Pour pouvoir écrire le système UNIX, Dennis Ritchie a mis au point le langage C, le langage informatique encore le plus utilisé de nos jours. Les systèmes d’exploitation d’ordinateurs, mais aussi ceux des tablettes et un grand nombre d’applications sont écrits en C : parmi les programme en C les plus connus : les noyaux de Linux et de… Windows! C est aussi l’ancêtre des langages C++, Java et PHP.

Bjarne Stroustrup (ancien collègue de Ritchie et développeur du C++), a dit que si Dennis Ritchie “avait décidé de consacrer cette décennie à des mathématiques ésotériques, Unix aurait été mort-né”. Pourtant, sans UNIX, les créations de Steve Jobs, Bill Gates, Linus Torwald, mais aussi Tim Berners-Lee, David Filo et Jerry Yang, Larry Page et Sergey Brin, ou Mark Zuckerberg n’auraient jamais vu le jour.

En effet, sans UNIX, c’est tout simplement Internet qui n’aurait jamais vu le jour. Mis au point en 1969, soit la même année qu’ARPANET, UNIX est le premier OS sur lequel a été implémenté TCP/IP, en 1983.

Comme je l’ai lu sur un forum, si les pionniers de l’informatique commencent à disparaître, c’est que ce n’est plus vraiment un technologie nouvelle. Je ne suis pas l’auteur de ce commentaire, mais j’aurais pu l’être : Les NTIC, des technologies pas si nouvelles que ça!

Ayant découvert Internet à la Fac de Sciences sur une machine UNIX, je me sens personnellement plus touché par la disparition de son créateur, que par celle du fondateur d’Apple, dont je n’ai jamais acheté aucun produit. Je ne suis pas assez geek pour pouvoir écrire ce que suit, que j’ai lu sur le même forum. Je m’y associe néanmoins, même si c’est moins glamour que la page d’accueil d’Apple :

#include
int main(void)
{
printf(« Au revoir, Dennis !n »);
return 0;
}

1 commentaire sur “Un autre génie tire sa révérence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *